was successfully added to your cart.

Panier

La chaleur d’un foyer, une soirée film sous une grosse couverture, prendre un bain ou une douche chaude, dormir confortablement sans avoir peur du froid, pouvoir aller aux toilettes au chaud. Autant de plaisirs que nous apporte un bon foyer en hiver, alors pourquoi diable aller dehors ?

Bivouaquer en hiver, mais quel intérêt ?

Pourquoi se faire du mal me direz-vous ? Et bien car c'est agréable ! Paradoxal, je vous l'accorde. Pourtant bien vrai !

Loin d’être masochiste, avoir un peu froid puis se réchauffer est bien plus agréable que de rester au chaud tout le temps.
Prendre une douche quand on se sent sale est plus agréable que lorsqu’on est propre.
Partir bivouaquer, d’autant plus en hiver, nous enlève notre confort considéré comme acquis. Pourtant lorsqu’on le retrouve après coup, cela le rend encore plus appréciable.
C’est une expérience très enrichissante qui nous rappelle le plaisir des choses simples, une façon de se ressourcer, se recentrer et prendre une pause dans ce monde qui tourne en accéléré.

Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience ? Pour se faire, voici quelques conseils/astuces afin que votre bivouac hivernal se passe au mieux.

Les indispensables

©Julien Kerdraon

Lorsqu’on part bivouaquer en hiver, le froid est le plus grand risque, il est donc indispensable de s’équiper en conséquence.

Il vous faut un bon duvet mais surtout de quoi vous isoler du sol, surtout si votre duvet est en plume. Les parties compressées sont beaucoup moins isolantes, il est donc indispensable de vous isoler du sol car c’est de là que vous perdrez le plus de chaleur.

Pour ce faire, un bon matelas est très apprécié, il est aussi possible de trouver de très bons isolants dans la nature, l’important c’est d’être isolé au maximum.

Des vêtements pour la nuit, gardez vos chaussettes, legging, tee-shirt, tour de cou et bonnet de rechange au sec dans votre sac et, utilisez-les pour dormir.
Si vous allez vous coucher mouillé ou humide c’est le froid assuré. En effet votre duvet, comme votre doudoune, ne crée pas de chaleur, il la garde. Si vous rentrez dans votre duvet en ayant froid vous allez avoir beaucoup de mal à vous réchauffer, et si vous rentrez humide alors là, c’est la « cata », eau + froid = froid +++, et cela risque d’être dangereux.

Afin de savoir quoi prendre, vous devez savoir où vous dormirez, quel type de végétation il y a, quelle quantité d’eau on trouve à proximité ou si on doit en apporter en plus ? Car figurez-vous qu’on se déshydrate très rapidement en hiver, l’air étant sec. De plus on ne s’en rend pas vraiment compte, il est donc important de boire régulièrement.

Le plus important c’est de trouver un endroit sécurisé et à l’abri du vent, évitez donc les endroits à risque d’avalanche ou sur les crêtes (trop exposées aux intempéries).

Renseignez-vous également sur la météo pour vérifier que votre matériel soit suffisant pour les températures annoncées.

Voici quelques astuces supplémentaires que j'apprécie particulièrement :

  • Ouvrir son sac de couchage 10 min avant d’aller se coucher, cela lui laissera le temps de se gonfler et il gardera mieux la chaleur lorsque vous vous installerez dedans.
  • Se coucher chaud mais pas transpirant, faire quelques squats ou pompes avant de vous coucher afin de réchauffer votre corps, sans aller jusqu’à transpirer.
  • On perd beaucoup de chaleur par les extrémités, chaussettes et bonnet pour dormir sont vos meilleurs amis.
  • Mettre vos batteries, piles et téléphone dans votre sac de couchage, les gardera au chaud et évitera le déchargement ?
  • Les vêtements type collants sont top pour dormir en hiver, n’hésitez pas à garder votre polaire (si elle est sèche) en vous couchant.
  • Si votre duvet le permet ne laissez dépasser que votre bouche et nez pour dormir, attention ne respirez pas dans votre duvet car cela le rendra humide à force, et il perdra son pouvoir isolant.
  • Ne vous retenez pas de faire pipi, cela consomme énormément d’énergie et vous refroidit vite. (Aller aux toilettes avant de vous coucher, évite toute sortie nocturne indésirable)
  • Monter un camp prend du temps, surtout en hiver, prévoyez donc au moins 1h30 avant le coucher de soleil.
  • Si neige il y a, vous pouvez l’utiliser pour obstruer les aérations de votre tente (faites-en le tour) vous pouvez également utiliser des feuilles.
  • Si vous voulez boire de la neige fondue, une petite pincée de sel rajoutera des minéraux et vous évitera un “ramollissement” des selles le lendemain!
  • Mangez et buvez chaud, évitez les boissons froides qui refroidissent votre corps. Si vous avez des Tupperware étanches, préparez votre repas la veille et faites-le réchauffer, cela vous évitera de couper des légumes et autres aliments dans le froid et souvent dans le noir. Soupe, chili, pot-au-feu sont des repas qui vont parfaitement dans ce genre de situation.

Pour plus d’astuces je vous invite à regarder cette vidéo de Jacob Karhu:

Les p’tits plaisirs :

  • Quand bien même l’alcool refroidit le corps, contrairement à la sensation de chaleur qu’il procure, une petite Poire ou Génépi est très appréciable pendant un bivouac hivernal. :p
  • Si vous arrivez à trouver un lieu de campement exposé Est, les rayons du soleil du matin seront très réconfortants.
  • Si vous pouvez faire un feu, faites-le ! Un bon poulet et des pommes de terre au feu, cela fera un repas royal.
©Loic Naessens

Enfin n’hésitez pas à abandonner s’il fait trop froid et que vous n’arrivez pas à vous réchauffer. Pour un premier bivouac, privilégiez un emplacement pas loin de votre voiture (1h) et prévenez des proches de l’endroit où vous serez. Mieux vaut abandonner que passer une nuit horrible qui vous dégoutera à jamais du bivouac hivernal.

Ce qu’il faut retenir :

  •  isolez-vous au maximum
  • buvez régulièrement
  • préparez votre bivouac à l’avance

Jules Rodet

Le plus jeune de la team Qaou mais pas le moins téméraire en bivouac, Jules en plus de son rôle de commercial, prend un malin plaisir à tester le matériel que nous développons.